Comment construction un mur en parpaing ?

Comment construction un mur en parpaing ?

Rapides et économiques, les murs en parpaings séduisent de plus en plus les utilisateurs actuellement. Qui plus est, ce genre de mur est très facile à mettre en œuvre. Donc, en matière de construction, le parpaing est un matériau très utilisé. Mais la réalisation d’un mur en parpaing est plus complexe parce que cela doit respecter certaines règles. De ce fait, il doit être effectué par un professionnel. Voici ce que vous devez savoir à ce sujet.

Les différents types de parpaings

En fonction de leur forme, les parpaings peuvent être classés en 5 catégories. En premier lieu, il y a le parpaing creux. C’est le modèle le plus courant sur le marché et c’est donc le plus utilisé. En plus, il est moins cher par rapport aux autres types de parpaings. Le parpaing creux est conçu pour la construction des murs simples. En suite, il y a le parpaing plein qui est idéal pour la construction des soubassements ou des petits murs de soutènement. Ce type de parpaing est plus fort en densité. Après, il y a le parpaing d’angle. Celui-ci est doté d’un trou prévu pour accueillir le chainage vertical d’un mur.

Par la suite, il y a le parpaing en U (aussi appelé parpaing linteau). Comme son nom l’indique, il est destiné à la construction d’un linteau ou d’un chainage horizontal d’un bâtiment. Il y a également le parpaing en H (ou le parpaing à brancher). Il est muni d’un alvéolé dans lesquelles le béton doit être coulé. Celui-ci est aussi idéal pour la construction d’un mur de soutènement. Pour finir, il y a le parpaing de jambage qui est prévu pour les encadrements de portes et fenêtres.

Les étapes de la construction

Il est important de connaitre à l’avance toutes les étapes de la construction d’un mur en parpaing afin de bien préparer le matériel nécessaire et de prévoir toutes les mesures qui devront être prises.

En premier lieu, vous devez délimiter l’emplacement du futur mur et commencez la mission par le nettoyage et la préparation du terrain. Par la même occasion, il convient de réaliser une tracée au sol pour l’emplacement exact du mur. Une fois que le sol est bien propre et aménagé, vous pouvez poser la première rangée de parpaings. Pour ce faire, étalez une couche de mortier assez épaisse (de 1 à 3 cm) pour poser le premier parpaing sur l’alignement du mur. La suite de l’opération se réalise de la même manière que la mise en place d’un mur en brique.

Dans le cas où il est nécessaire de découper du parpaing, commencez par tracer un trait pour délimiter la partie à découper. Après, rainurez à l’aide d’une pointe de l’arrache-clou du marteau de maçon l’ensemble du tracé. Pour finir, frappez d’un coup sec sur cette rainure peu profonde.

Après, les autres rangées du mur se posent facilement comme pour la première rangée. Mais au fur et à mesure que les travaux avancent, il faut vérifier systématiquement l’aplomb et l’horizontalité des parpaings à l’aide d’un fil à plomb ou d’un niveau à bulle.