Comment proteger un escalier en bois

Comment proteger un escalier en bois

De nos jours, le bois est le matériau le plus utilisé lors de la construction d’escalier. Le fait est tout simplement à cause de sa dureté et son esthétisme. Mais étant donné que l’escalier est mis à rude épreuve, il est important, voire même recommandé de le protéger en appliquant du vernis ou de la cire. Voici comment s’y procéder.

Comment appliquer un vernis ?

Le vernis est le revêtement le plus utilisé pour protéger les escaliers en bois. Pour l’appliquer, vous devez suivre quelques étapes. La première étape consiste à réaliser le ponçage de l’escalier. Pour que le bois s’acclimate aux conditions ambiantes de votre logement à savoir la température, l’humidité, etc., il est important de poncer au moins deux semaines après la pose de l’escalier. Pour ce faire, vous devez poncer d’abord sur les parties étroites comme la rampe et le nez de la marche avec un papier abrasif 80 tout en respectant le sens de la veine du bois. Ensuite, poncez les marches avec une ponceuse vibrante et les recoins grâce à une ponceuse d’angle.

Après, vous aurez la possibilité de passer l’aspirateur puis un chiffon imbibé d’alcool à brûler. Utilisez ensuite le papier abrasif pour poncer l’escalier une nouvelle fois et changez ce dernier lorsqu’il est encrassé. Dépoussiérez le tout avec soin à l’aide d’une brosse souple.

Dans l’étape suivante, vous devez procéder au vernissage ou à la vitrification. Cette étape permet de rendre les fibres de bois durs et étanches en bouchant les pores.

Pour cela, passez en premier lieu un chiffon humide afin de supprimer les résidus de poussière. Ensuite, appliquez le vernis à l’aide d’un pinceau dans le sens du fil du bois. Laissez cette première couche sécher environ 24 et 28 heures avant le ponçage au papier abrasif. Nettoyez et séchez la surface avec une peau de chamois et finissez cette tâche en appliquant une seconde couche tout en recommençant la manipulation.

Les avantages et inconvénients de la cire

La cire présente autant d’avantages, mais également quelques inconvénients. Son principal avantage est l’effet d’authenticité. Eh oui, la cire offre un effet d’authenticité à votre escalier. Aussi, elle apporte une note chaleureuse à l’escalier, peu importe si ce dernier est teinté ou incolore. Par contre, le bémol c’est que les couches de cire appliquées au fil du temps peuvent rendre votre escalier assez glissant.

Comment entretenir un escalier en bois ?

Quelques gestes suffiront pour allonger la durée de vie d’un escalier tout en rendant son état comme neuf. Pour que votre escalier retrouve son éclat, vous devez réaliser régulièrement son entretien. Pour ce faire, vous devez dépoussiérer à sec votre escalier, et ce, de manière régulière. Si vous constatez des trous sur votre escalier en bois, comblez-les rapidement.

Fermer le menu